Test VIH

Faire un test VIH après une situation à risque ou lors d’une nouvelle relation amoureuse permet d’être au clair et en sécurité. Les antennes régionales de l’Aide Suisse contre le Sida, les médecins de famille, les hôpitaux et les Checkpoints régionaux proposent des tests.

Automatisierte Blutprobe Tests. Diese Proben werden auf HIV, Hepatitis B und Hepatitis C getestet. Keystone/ Science Photo Library/ Tek Image

Situations à risque

  • Rapport vaginal ou anal non protégé, avec pénétration.
  • Rapport vaginal ou oral non protégé pendant les règles.
  • Sperme dans la bouche ou avalé durant un rapport oral.
  • Accident de préservatif: déchirure, glissement ou utilisation incorrecte, mauvaise conservation ou mauvaise qualité du préservatif.
  • Echange de seringues entre consommateurs de drogue par voie intraveineuse.
  • Rapport vaginal ou anal non protégé, avec pénétration, dans une région présentant un taux élevé de personnes infectées (p. ex. sud du Sahara).

J’ai eu des rapports non protégés. Dois-je faire un test de dépistage?

Comme tout dépend du risque encouru, il est important de  pouvoir l’évaluer. Pour ce faire, se rendre sur www.lovelife.ch ou s’adresser à l’antenne régionale de l’Aide Suisse contre le Sida la plus proche ou à un Checkpoint

J’ai peur du dépistage. Que faire?

La peur n’est jamais de bon conseil. Seul un test permet d’être au clair. S’adresser à l’antenne régionale de l’Aide Suisse contre le Sida la plus proche et demander conseil, ainsi que des premières informations par téléphone déjà.

Dois-je me faire conseiller ou seulement me soumettre au test?

Après une situation à risque, il est avant tout important de savoir s’il y a infection par le VIH ou non. Un conseil permet d’examiner la situation individuelle de la personne concernée et en cas de résultat positif, de lui fournir toutes les informations utiles du point de vue médical, social et juridique. Ce service s’appelle conseil et dépistage volontaire ou VCT.

Où puis-je faire un test de dépistage anonyme?

Il est possible de faire un test sans devoir indiquer son nom dans les hôpitaux, les Checkpoints ou les antennes de l’Aide Suisse contre le Sida les plus proches. Un test anonyme est à la charge du demandeur.

Combien coûte un test VIH?

Un test VIH coûte environ 60 francs suisses. Si un test est prescrit par un médecin ou un hôpital, la caisse-maladie prend en charge les coûts; en cas de test anonyme, non.

A quel moment le résultat d’un test est-il fiable?

Certaines personnes tardant jusqu’à trois mois pour former les anticorps contre le VIH, qui sont mesurés lors du test de dépistage, le résultat négatif du dépistage du VIH ne peut exclure une infection par le VIH que trois mois après une situation à risque.

Néanmoins, le résultat positif du dépistage du VIH peut révéler la présence du VIH dans le sang plus tôt, pour autant que le premier résultat positif soit confirmé par un deuxième test.
En d’autres termes, il faut attendre au moins trois mois pour exclure une infection par le VIH, bien qu’une infection puisse être confirmée plus tôt.

Quand puis-je faire un test de dépistage au plus tôt?

En principe, il est toujours conseillé d’effectuer un test de dépistage après une situation à risque claire, mais au plus tôt deux semaines après la situation à risque, car c’est seulement à partir de ce moment que les anticorps contre le VIH peuvent se former. Si le test est positif, le résultat sera fiable uniquement après un deuxième test de confirmation. En revanche, on ne pourra obtenir un résultat négatif à 100% que trois mois après la situation à risque, car certaines personnes tardent jusqu’à trois mois pour former les anticorps contre le VIH. Pour cette raison, le test doit être répété au bout de trois mois.

Dois-je me protéger pendant les trois mois d’attente jusqu’au résultat négatif fiable?

Oui. Les règles de safer sex permettent de protéger son partenaire d’une éventuelle transmission du VIH durant cette période.

Si je suis séropositive ou séropositif, qui est mis au courant?

Personne. Cette information est soumise au secret médical. Il revient à la personne concernée de décider à qui elle souhaite parler de son infection par le VIH. Néanmoins, une annonce anonyme est faite à l’Office fédéral de la santé publique à des fins statistiques.

Peut-on me soumettre à un test de dépistage du VIH sans mon consentement?

Non. Un test VIH ne peut être effectué qu’avec consentement de la personne concernée.

Centres de dépistage