Le VIH/sida en chiffres

L'évaluation et l'analyse des nouveaux chiffres sur le VIH/sida en Suisse et international.

Suisse

L’année 2017 a été marquée par un net recul du nombre de diagnostics de VIH. Cette inversion de tendance est probablement due à la multiplication des tests dans les groupes de personnes particulièrement exposées et à la précocité de plus en plus grande des traitements.

Galerie photo: VIH et sida en Suisse: Graphiques
© Graphiques: Office fédéral de la santé publique (OFSP), 2017
  • Quelque 20'000 personnes vivent avec le VIH en Suisse.
  • En 2017, 445 diagnostics de VIH ont été déclarés à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), soit 16 % de moins qu’en 2016. Ce chiffre, le plus bas jamais atteint, constitue un record historique. La tendance à la baisse observée depuis 2008 s’est donc poursuivie.
  • Le pourcentage de femmes s’élève à 22% parmi les nouvelles infections. Chez les femmes infectées par voie hétérosexuelle, le nombre de cas a diminué quasi régulièrement entre 2012 et 2017, passant de 131 à 69.
  • Chez les hommes avec un diagnostic de VIH, la voie d’infection la plus souvent indiquée en 2017, comme les années précédentes, a été celle des relations sexuelles avec d’autres hommes (53,6%), suivie des relations hétérosexuelles (22,0%). Dans les cas de consommation de drogues intraveineuses (IDU), l’utilisation de matériel d’injection contaminé a été citée dans 1,7% des diagnostics de VIH. La voie d’infection est inconnue pour 20% des diagnostics de VIH chez les hommes.
  • Chez les femmes infectées par voie hétérosexuelle, 32% avaient la nationalité d’un pays classé parmi les pays à forte prévalence du VIH selon les critères de l’OMS. Pour la Suisse, ce sont essentiellement les pays africains subsahariens qui entrent en ligne de compte, mais aussi parfois des pays des Caraïbes. Chez les hommes, ce n’était le cas que pour moins de la moitié de ce pourcentage (13%).

Source: Office fédéral de la santé publique, novembre 2017

Weltkarte die durch verschiedenen Farben die höhe der HIV/AIDS Prävalenz der Länder zeigt. Trend of new HIV infections, 2017 - Quelle: UNAIDS / AIDSinfo

Monde

  • Quelque 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde (état : 2017).
  • Environ 21,7 millions d’entre elles ont accès au traitement antirétroviral, soit 2.3 millions de plus qu’en 2016 et presque 14 millions de plus qu’en 2010.
  • 940'000 de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2017 ; on avait enregistré encore 1,5 million de décès en 2010.
  • En 2017, environ 1,8 million de personnes ont contracté le VIH, soit autant que l’année précédente.

  • En Afrique orientale et australe, où vivent plus de 50% de toutes les personnes séropositives, le nombre de nouvelles infections chez les adultes a connu le recul le plus important au monde, ayant diminué de 30% depuis 2010.

  • En revanche, le nombre de nouvelles infections a augmenté de 30% en Europe orientale et en Asie centrale au cours des cinq dernières années.
  • S’agissant des objectifs 90-90-90* de l’ONUSIDA, 75% des personnes séropositives connaissaient leur statut VIH, 79% des personnes dépistées avaient accès au traitement et 81% des personnes sous traitement avaient une charge virale indétectable.

Source: UNAIDS, état juillet 2018


*«90-90-90»
En 2014, l’ONUSIDA s’est fixé les objectifs «90-90-90» selon lesquels, à l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% des personnes diagnostiquées séropositives reçoivent un traitement antirétroviral et 90% des personnes sous traitement ont une charge virale indétectable ou #undetectable. UNAIDS 90-90-90