Le VIH/sida en chiffres

Epidémiologie de l'infection au VIH: en Suisse et international

Suisse

On a enregistré en 2018 un nouveau recul des diagnostics de VIH. Le dépistage accru des groupes de personnes particulièrement exposés, le traitement commencé toujours plus tôt et la prophylaxie pré-exposition (PrEP) semblent avoir provoqué une inversion de tendance.

  • Quelque 17 000 personnes vivent en Suisse avec le VIH.
  • 425 nouveaux diagnostics de VIH ont été posés en Suisse en 2018, soit 5% de moins que l’année précédente. On a atteint ainsi un niveau historiquement bas. La tendance à la baisse observée depuis 2008 se maintient.
  • La majorité des cas de VIH déclarés concerne des hommes, avec un taux pratiquement inchangé de 79%. Comme les années précédentes, les hommes diagnostiqués séropositifs ont mentionné en 2018 le plus souvent les rapports sexuels avec d’autres hommes comme étant à l’origine de l’infection (52,7%), suivis par les contacts hétérosexuels (29,8%). L’utilisation de matériel d’injection contaminé pour la consommation de drogues par voie intraveineuse a été citée dans 3,3% des diagnostics de VIH chez les hommes. Enfin, toujours chez les hommes et dans 13,2% des cas, la voie d’infection n’a pas pu être établie.
  • Chez les femmes infectées par voie hétérosexuelle, on observe une diminution quasi régulière du nombre de cas entre 2013 et 2018, passant de 131 à 69. Parmi ces femmes, 37% étaient des ressortissantes d’un pays classé comme étant à haute prévalence du VIH selon les critères de l’OMS. Ce pourcentage était plus faible chez les hommes infectés par voie hétérosexuelle (26%). Pour la Suisse, ce sont essentiellement des pays africains qui entrent en ligne de compte, mais aussi des pays des Caraïbes dans des cas isolés.

Source: Office fédéral de la santé publique, état : octobre 2019

Mondial

  • Quelque 37,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde (état : 2018).
  • Environ 23,3 millions d’entre elles ont accès au traitement antirétroviral, soit 2 millions de plus qu’en 2017 et presque 16 millions de plus qu’en 2010.
  • 770'000 de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2018; on avait enregistré encore 1,2 million de décès en 2010.
  • En 2018, environ 1,7 million de personnes ont contracté le VIH, environ 100'000 de moins que l’année précédente.
  • En Afrique orientale et australe, où vivent plus de 50% de toutes les personnes séropositives, le nombre de nouvelles infections chez les adultes a connu le recul le plus important au monde, ayant diminué de 28% depuis 2010.
  • En revanche, le nombre de nouvelles infections a augmenté de 29% en Europe orientale et en Asie centrale depuis 2010.
  • S’agissant des objectifs 90-90-90* de l’ONUSIDA, 79% des personnes séropositives connaissaient leur statut VIH, 78% des personnes dépistées avaient accès au traitement et 86% des personnes sous traitement avaient une charge virale indétectable.

Source: UNAIDS, état juillet 2019