Choix du médecin

Les personnes concernées bénéficient du libre choix du médecin. Il est primordial que la patiente ou le patient se sente entre de bonnes mains et puisse compter sur les compétences spécifiques que requiert un traitement anti-VIH. L’assurance-maladie de base obligatoire prend en charge les frais de traitement et de médicaments nécessaires du point de vue médical.

L’infection par le VIH est une maladie chronique. En d’autres termes, elle requiert un traitement à long terme, d’où l’importance du rapport de confiance avec son médecin traitant. La loi sur l’assurance-maladie (LAMal) garantit le libre choix de son médecin à tout un chacun (en vertu de la
(LAMal), toutes les personnes domiciliées en Suisse sont soumises obligatoirement à l’assurance-maladie sociale), ainsi que l’accès aux traitements les plus adaptés.

Il est possible qu’une patiente ou un patient ait renoncé de son plein gré à ce droit, en optant pour le modèle médecin de famille ou HMO au moment de conclure son assurance-maladie. Si elle ou s’il le souhaite, la patiente ou le patient en question a toujours la possibilité de modifier son contrat en respectant les conditions.

Si vous avez opté pour le modèle d’assurance médecin de famille/HMO/Telmed ou autre et que vous souhaitez tout de même consulter un spécialiste ou une spécialiste (p. ex. infectiologue), vous pouvez demander à votre médecin de famille et à votre assurance maladie s’il est possible d’obtenir un transfert durable vers le spécialiste en question.