Interviews et portraits de personnes séropositives

Entretien avec un homme séropositif

Martin Schmid [nom modifié par la rédaction] est séropositif – et il ne transmet plus le virus. Grâce aux médicaments utilisés à l’heure actuelle, cela n’a rien d’impossible. Tobias Urech a demandé à Martin Schmid comment il gère son traitement et ce qui l’interpelle.

Plus d'informations

«Les malades ont besoin d'aide médicale, mais aussi de contact human.»

Séropositif, une grave insuffisance rénale, pas de travail, un statut de séjour précaire en Suisse, père et mère décédés : on dirait que rien n’est épargné à Ibu Lawal*, 26 ans. Pourtant, il considère sa vie comme un cadeau.

Plus d'informations

«Voir le côté positif dans les temps difficiles»

René W.* est séropositif depuis bientôt treize ans. Quand on lui a communiqué le diagnostic de VIH, il en a longtemps voulu à la vie. C’est seulement lorsqu’il a rencontré un partenaire compréhensif et qu’il a appris à parler de sa maladie qu’il a réussi à sortir de son isolement.

Plus d'informations

«On devrait en fait assumer et montrer son visage.»

Sara L. est infirmière diplômée ES, maman qui élève seule ses deux enfants, séro-positive et en excellente santé. Avec beaucoup d’énergie, elle parvient à concilier vie familiale et professionnelle.

Plus d'informations