Assurance-vie

Conclure une assurance-vie en étant séropositif ne relève plus de l’utopie : une étude de Swiss Re parvient à la conclusion que plus de 50 pour cent des personnes séropositives pourraient le faire. De fait, la plupart des séropositifs ont, sous traitement antirétroviral, une espérance de vie quasi normale. Une exclusion générale de l’assurance-vie appliquée à toutes les personnes séropositives ne se justifie donc plus.

J’aimerais conclure une assurance-vie en raison de mon activité indépendante. Puis-je le faire malgré ma séropositivité ?

Une demande d’assurance-vie émanant d’une personne séropositive est refusée catégoriquement dans la plupart des cas, bien que l’espérance de vie des séropositifs soit comparable à celle de tout un chacun grâce aux médicaments antirétroviraux. Par conséquent, les exclure en bloc de l’assurance-vie ne se justifie plus, comme en témoignent des études, et notamment celle de Swiss Re. Certains assureurs ont franchi le pas et permettent de conclure une assurance-vie lorsque, de leur point de vue, l’état de santé de la personne est favorable (moment de l’infection, taux de CD4, charge virale, pas de co-infection à l’hépatite C, etc.).