Assurance d’indemnités journalières

L’assurance d’indemnités journalières couvre la perte de revenu en cas de maladie. Que se passe-t-il s’il est mis fin aux rapports de travail pendant ce temps ? Et y a-t-il interaction entre l’assurance d’indemnités journalières et l’assurance-invalidité ?

Que paye l’assurance d’indemnités journalières et pour combien de temps ?

La couverture proposée par les assureurs d’indemnités journalières figure dans leurs conditions générales et est fixée généralement à 80% du salaire pendant 720 jours.

L’assurance d’indemnités journalières continue-t-elle à payer après la fin des rapports de travail ?

Lorsque l’employeur a conclu une assurance collective privée pour son personnel, le salarié perçoit les indemnités journalières telles qu’elles sont prévues au contrat même après la fin des rapports de travail. Toutefois, cela n’est valable que dans la mesure où les Conditions générales d’assurance (CGA) ne prévoient pas d’autres dispositions.

L’assurance d’indemnités journalières peut-elle exiger que je me déclare à l’AI et me menacer de suspendre ses prestations en cas de refus ?

Oui, car l’assurance d’indemnités journalières a pour objet exclusif de compenser la perte de revenu en cas de maladie. Si l’assuré perçoit en même temps pour la même maladie des prestations d’une assurance sociale (tenue la première de servir les prestations), l’assurance d’indemnités journalières complète les prestations de l’assurance sociale seulement jusqu’à hauteur du salaire antérieur.