Portrait

L’Aide Suisse contre le Sida (ASS) est l’association faîtière des huit organisations régionales de lutte contre le sida, qualifiées de membres actifs+, ainsi que de plus de 40 autres organisations actives ou engagées dans le domaine du VIH/sida. En sa qualité d’organisation faîtière, l’Aide Suisse contre le Sida assume une fonction de coordination et de concertation. L’ASS a été fondée en 1985.

L’association Aide Suisse contre le Sida est financée par les subventions de l’Office fédéral de la santé publique, de l’Office fédéral des assurances sociales et les dons privés. Les membres de l’ASS ne possèdent aucun lien juridique ni financier avec l’organisation faîtière. L’association Aide Suisse contre le Sida est une organisation à but non lucratif. Le secrétariat de l’ASS à Zurich occupe douze de collaboratrices et de collaborateurs.

Les objectifs de l’Aide Suisse contre le Sida

  • Empêcher de nouvelles infections par le VIH
  • Améliorer la qualité de vie des personnes touchées et de leurs proches
  • Renforcer la solidarité de la société à l’égard des personnes séropositives, de leur famille et de leurs amis

L’association Aide Suisse contre le Sida récolte des informations sur le VIH et le sida, les prépare et les met à la disposition des membres engagés sur le terrain dans le conseil et l’accompagnement.

L’ASS réalise, en partie sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique, différents projets de prévention, adressés notamment aux groupes de population particulièrement exposés au VIH.

L’ASS met à la disposition des personnes vivant avec le VIH/sida des informations d’ordre médical et juridique sous forme de brochures, de publications régulières et de consultations spécialisées. En plus de programmes de formation et perfectionnement (intervisions) et de colloques destinés aux professionnels du secteur, l’ASS organise également des séminaires et des cours. Ces derniers s’adressent aux personnes touchées, à leurs conjoints, à leurs proches et aux personnes qui les accompagnent, afin de contribuer à l’autonomie et à la qualité de vie des personnes directement touchées