Sexe oral

Le sexe oral (fellation, cunnilingus, anulingus) ne présente pratiquement aucun risque de VIH car la muqueuse buccale est très stable. Même si du sperme ou du sang des règles pénètre dans la bouche, le risque de transmission est extrêmement faible – on n’a décrit dans le monde entier qu’une poignée de cas ayant abouti à une infection par ce biais-là.

pixelbude / photocase

A quoi faut-il faire attention en matière de maladies sexuellement transmissibles lors de sexe oral?

Les maladies sexuellement transmissibles se contractent plus facilement que le VIH. Lors de sexe oral, utiliser des préservatifs ou des digues dentaires pour éviter chlamydia, gonorrhée, syphilis, etc. En cas de rapports bucco-génitaux avec des prostitués (femmes ou hommes), toujours utiliser des préservatifs ou des digues dentaires. Les digues dentaires de latex extrafin peuvent être utilisées pour le sexe oral.


Le test du safer sex sur safersexcheck.lovelife.ch vous donne des recommandations individualisées concernant votre sexualité.